La vie "Libre ou rebelle"

                                                                                                                                                                                         

 L’écriture est un processus lent                   

 ...et la recherche d’un éditeur

 exhorte à la patience.

 

 Patience. Forme mineure de

 désespoir déguisée en vertu.

 Extrait du dictionnaire du diable. Ambrose Bierce 

 

 

                                                                                                                                                                                               

15 juin 2014

Maquette annoncée d’ici l’été. Bon alors c’est quand qu’elle arrive ?  Parfaitement confiante dans le professionnalisme de mon éditeur, je m’adonne compulsivement au chocolat noir  je prépare sereinement mon plan de communication.

Néant : « Le néant est un concept d’absence absolue ». Ah ! C’est donc ça tous ces absents pour cause de France – Honduras.

Le néant.

 

16 juin 2014

 Bon, revenons au plan de com.

 «Parler est le plus moche moyen de communication. L’homme ne s’exprime pleinement que par ses silences. » Frédéric Dard.

Voilà qui est réglé.

Pourquoi me faire violence quand il suffit de garder le silence.

Hein ?

Non ?

 

23 juin 2014

« A  entendre les conversations d'éditeurs, on ne devrait plus distinguer qu'entre deux grandes catégories de livres :

ceux qu'on peut vendre au-dessus de
vingt euros et les autres. » Philippe Bouvard

Je fais le pari que "Libre ou rebelle" fera partie des autres.

 

1er août 2014

Après un mois de juillet mortellement pluvieux, où j’ai tout relu Proust en dégustant des madeleines alanguie sous un palmier, enfin ELLE EST LA, LA MAQUETTE ! Et la première de couverture, quelle créativité, tu n’en reviendras pas.

Bon, mais c’est que j’ai du travail moi. Relecture, re-relecture, re-re-relecture…

 

18 août 2014

Puisque je viens de valider le bon à tirer, tu as l'exclusivité de la première de couverture, cher lecteur impatient.

libre-ou-rebelle-1ere-couv-1.jpg

 

 

Quand écrire permet de retrouver la mémoire familiale.

Ecrire, c’est prendre un personnage par la main pour oser avancer à la rencontre de soi.

En cheminant avec Rachid sur les traces de son déracinement, je n’imaginais pas rencontrer mon grand-père paternel.

J’avais quinze ans lorsqu’il nous a quittés et j’ai longtemps regretté de ne pas lui avoir posé de questions sur sa famille qui avait fui l’Alsace à la veille de la signature du traité de Francfort, qui mettait fin à la guerre franco-allemande en donnant l’Alsace et la Lorraine, sur son abandon quand il avait 4 ans, sur sa vie d’enfant de l’assistance publique. Ce n’est qu’à la relecture du bon à tirer de l’ouvrage que j’ai pris conscience qu’il m’avait transmis son histoire, au-delà des faits, au-delà des lieux, et même au-delà des mots, dans les émotions qui emplissent les silences.

Il était le bonheur en personne.

Le message que j’ai reçu de lui est qu’être libre, c’est lâcher la peur et la colère pour avancer en confiance et en conscience dans la réalité du monde.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Temps X - création Amélie LOUISTemps x

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

JUIN 2016

LIBRE OU REBELLE, lauréat du prix de l'auteur sans piston 2015.

http://www.edilivre.com/communaute/2015/06/24/resultats-du-prix-de-lauteur-sans-piston-2015/#.VYxT9r1OKM9

Jury composé d'une quarantaine de journalistes

et d'une trentaine de libraires,

présidé par Thierry Beccaro

 

 

 

 

 JANVIER 2015 - COMMUNIQUE DE PRESSE

 Amélie Louis remporte le "Prix de l’auteur sans piston 2015" de la région Bourgogne

 

Edilivre est le premier éditeur à organiser pour ses auteurs un prix littéraire régional et national avec la participation de sa communauté, ses lecteurs, une cinquantaine de journalistes et une trentaine de libraires. Amélie Louis remporte le 1er Prix de la région Bourgogne pour son livre « Libre ou rebelle ».

 

MARS 2015 - SALON DU LIVRE PARIS

Dimanche 22 mars 2015. Invitée au salon du livre.

Debout à 5 h du matin pour être dans le sanctuaire dès l’ouverture, bien décidée à m’adonner sans retenue au pèlerinage, mobile en main.

Voici mon carnet de salon.

Le superbe espace d’Actes Sud

Actes sud

 

 

 

 

 

 

 

 Les divinités du moment et leur file ininterrompue d’adeptes

Justine Lévy, Alexis Jenni, Patricia Mac Donald, David Foenkinos, et Jean Teulé évidemment

Teule

 

.Douglas kennedy

Douglas Kennedy assailli par les lectrices pendant que Gilles Laporte ronge son frein

 

 

 

  Diane ducret

 

Diane Ducret, séquence séduction pendant la dédicace de « La chair interdite »

 

 

 

 le Brésil invité, et Paulo Lins qui parle de « la Cité de Dieu »

Invite bresil lins

 

Pour les amateurs de BD, Enki Bilal interviewé Anki bilal

par Laurent Bosq sur « la couleur de l’air »

 

 

 

 Les stars de la télé dans les allées

Nelson Montfort, Francis Lalanne

 Francis lalanne

 

Celle que j’adore, élégante et souriante Tatiana de Rosnay avec "son carnet rouge"

Tatiana de rosnay

 

Ah et là c’est moi.

  Moi