L'auteure Amélie Louis

 Dédicace  à St Dizier (52) librairie L'Attente l'oubli  Dedicace                                                          

 

Biographie à télécharger

BiographieBiographie (265.45 Ko)

 

Etre auteure, je ne sais pas vraiment ce que cela signifie.

Je regarde le monde, je me laisse aspirer, des énergies me traversent, parfois elles me foudroient... Marie de Bourgogne, Rachid Taha, Toulouse...

Je les rêve et les triture comme une pâte à modeler, jusqu'à ce que j'aie trouvé une forme qui me permette de les exprimer. 

L'écriture est ma manière de partager ce qui palpite. Et lorsque la musique des mots résonne dans le coeur d'un lecteur, je sais quelle est ma place au monde.

contact : amelie-louis@orange.fr

 

http://www.facebook.com/amelie.louis.940

https://www.instagram.com/amelielouis6/?hl=fr

 

 

Un nom de plume, pourquoi ?

Amélie Louis, deux prénoms,

ceux de mes grands-parents paternels,

souvenir d’une enfance en liberté à leurs côtés,

reine d’une hauteur ventée.

Un pseudo comme limite à mon ultime liberté,

comme espace pour cette autre moi-même

qui apprend en écrivant qui je suis.

 

''La liberté de penser, et de mal penser

et de penser peu,

la liberté de choisir moi-même ma vie,

de me choisir moi-même.

Je ne peux pas dire d'être moi-même

puisque je n'étais rien qu'une pâte modelable,

mais celle de refuser les moules.''

Françoise Sagan

http://www.francoisesagan.fr/3.aspx?sr=1

 

Pour l’état civil, Annie SCHWING,

juriste et aussi

Vice-présidente de l’association

Lire Sous Les Halles

Facebook

https://www.facebook.com/SousLesHalles

Blog de l'association

http://liresousleshalles.eklablog.com/

 

Membre de l'association

des Amis d'Alphonse Allais

http://www.boiteallais.fr/

 

Lettres 2

 

 

   

 

Née entre The Platters et Les Beatles

mais en Bourgogne,

je m'adonne secrètement et trop tôt

à Bonjour tristesse.

La littérature et mes périples nomades

m'ont d'abord fait conjuguer mes passions

non rentables dans des carnets de voyage.

Juriste de formation, j’ai traversé la France

en diagonale au rythme de mes missions

dans le logement social,

les ressources humaines

et la protection de l'enfance.

Ecriture

 

Désormais je me consacre à l’écriture,

tantôt bourguignonne, tantôt occitane,

au rythme de mes envies.

Ah ! Et j’aime passionnément et dans le désordre,

Sagan, le chocolat noir, la montagne l'été,

Toulouse, Picasso, le bourgogne,

et par-dessus tout plonger au coeur de l’intime

car l’aventure est d’abord une question de regard.

 

Lettres

Elle s’appelait Amélie

et voulait devenir maîtresse d’école.

Mais la guerre… elle avait 14 ans en 1915.

Son père et son frère partis,

elle a travaillé aux champs chez un vieux paysan.

N’ayant pas de quoi la payer,

il lui proposait parfois de choisir quelque chose chez lui.

Toute sa vie, le fauteuil aux bas luisants

et le miroir profond encadré de chêne l’ont suivie.

C’est ce qui me reste d’elle, et aussi des livres.

Elle était une grande lectrice.

Lorsque son cœur s’est envolé,

 j’ai trouvé des marques pages dans quatre livres commencés.

Malgré les yeux creux de souffrance,

elle est restée dans l’urgence de lire

jusqu’à son dernier souffle.

 

Il s'appelait Louis

Cliquez ci-dessous pour accéder au récit

Tout le bonheur du monde. 

 

 Un pont la nuit - création Amélie LOUIS

Un pont la nuit